De nouveaux aperçus de Wolfenstein !

La semaine dernière nous avons dévoilé la date de sortie de Wolfenstein : The New Order. EN parralèle, nous avons invité quelques-uns de vos médias préférés pour se frotter aux premiers niveaux du jeu.

Et ils ont aimé ! Au programme, de l’action bien sûr mais aussi de belles surprises avec de nombreuses phases d’infiltration, des tonnes de références aux précédents Wolfenstein, des personnages hauts en couleur et surtout une histoire, une vraie. Celle de B.J., héros de la Seconde Guerre mondiale, qui tombe au combat mais se relève… une décennie plus tard !

Découvrez vite ce que vos sites en disent :

JeuxActu – “On découvre des personnages charismatiques et complétement déjantés.”

LePortailDuJeuVideo – “Réfléchir avant d’agir est même conseillé tant le jeu se révèle un cran au-dessus des FPS actuels en termes de difficulté. »

JournalDuGamer – « Composé d’anciens de Starbreeze, Machine Games a dans ses gènes, bien au fond, l’envie de raconter une histoire. Le jeu prend alors de longues pauses, où il n’est question que d’avancer dans la trame, de découvrir des éléments narratifs dans une mise en scène efficace »

Gameblog – « On bute un tas de nazis. Et quoi qu’on en dise, c’est toujours bien cool de buter des tas de nazis. »

“Get Psyched” : une date de sortie pour Wolfenstein ; et les premières infos sur la bêta du nouveau DOOM.

La licence mythique qui a posé les bases du FPS fait son grand retour en mai ! C’est avec joie que nous vous annonçons donc que Wolfenstein: The New Order sera disponible dans toute l’Europe à partir du vendredi 23 mai. Tous ceux qui le précommanderont auront en prime le privilège d’accéder à la bêta du prochain DOOM !

Wolfenstein sera le premier jeu édité par Bethesda sur PlayStation 4 et Xbox One ; il sera également disponible sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3. Actuellement en cours de développement chez MachineGames, Wolfenstein: The New Order remet au goût du jour la série connue pour avoir posé les bases du FPS. Ancré dans les années 1960, le scénario du jeu oppose le joueur au monstrueux régime nazi qui a remporté la Seconde Guerre mondiale à l’aide d’une mystérieuse technologie et qui dirige désormais le monde d’une poigne de fer. C’est donc à vous que revient la mission désespérée de saborder la machine de guerre nazie, à travers une quête qui vous emmènera aux quatre coins de l’Europe.

Wolfenstein: The New Order met de nouveau en scène B.J. Blazkowicz, le héros de guerre emblématique de la série, qui se retrouve cette fois dans une version inimaginable des années 1960 où les nazis ont remporté la Seconde Guerre mondiale. Dans la peau du seul homme capable de réécrire l’histoire, avec le concours d’un petit groupe de résistants, infiltrez des installations lourdement gardées, combattez des légions de nazis bardés d’équipement hi-tech, et emparez-vous des armes incroyables qui leur ont permis de conquérir la Terre – et bien davantage. Rendez-vous sur notre chaîne YouTube pour voir le jeu en action. Rendez-vous sur notre chaîne YouTube pour voir le jeu en action.

Wolfenstein: The New Order n’a pas encore été classé par le PEGI. Pour rester au courant des dernières nouvelles, consultez www.wolfenstein.com et suivez le jeu sur Facebook et Twitter.

Pour plus d’informations sur l’accès à la bêta de DOOM (bonus de précommande), et sur les conditions et restrictions applicables, rendez-vous sur : www.wolfenstein.com/DOOM.

Retours de la presse sur la bêta (PvE)

Au cours de la semaine passée, les journalistes – ainsi qu’un petit nombre de fan sites – ont eu l’occasion de s’essayer à une bêta fermée d’ESO, axée autour du PvE. S’en sont suivis de multiples articles et vidéos récapitulant leurs impressions et narrant leurs premiers pas dans Tamriel. Comme vous pourrez le constater, ces premiers retours sont plus que positifs. Les voici ici rassemblés pour vous faciliter la tâche (en attendant les premiers avis sur le PvP, à paraître prochainement) :

Articles

JeuxVideo.com« Il faut dire que ZeniMax a mis le paquet sur cette introduction. A tous les niveaux. On se sent immédiatement happé par l’univers si fascinant de la série The Elder Scrolls. »

Gamekult – « The Elder Scrolls Online a indéniablement fait des progrès considérables depuis ses premières sorties publiques et dispose de l’avantage, non négligeable dans le milieu, de paraître nettement moins redondant et déjà vu/déjà joué qu’un Wildstar. En attendant de tâter de son PvP. »

Gameblog – « Une expérience sympathique, bien que très facile, que ces 15 premiers niveaux sur The Elder Scrolls Online. On est parfois pas loin du ressenti de Skyrim, avec un poil moins d’immersion, mais plus de cohérence dans le déroulement. Quant à l’aspect MMORPG… C’est sûr qu’on ne repousse pas une ancre tout seul ! »

JeuxVideo.fr – « Voilà des années qu’un MMORPG n’avait provoqué autant de houle chez les amateurs du genre. Que l’on soit fan de Elder Scrolls ou joueur chevronné de MMO, The Elder Scrolls Online ne laisse pas indifférent et pique la curiosité. »

JeuxOnLine – « Si un test de quelques jours ne permet évidemment pas d’appréhender pleinement le contenu du jeu, on est d’ores et déjà forcément impressionné par le volume de capacités qu’un unique personnage peut acquérir (des centaines de compétences, au bas mot) et la liberté laissée au joueur dans la façon qu’il a de façonner son personnage. Et ce n’est sans doute pas anodin en termes de gameplay et de progression du personnage. »

Gamehope – « Vous l’aurez compris, cette bêta nous a amplement convaincu. »

BeGamer.be – « Le plongeon dans Tamriel m’a embarqué et j’ai pu découvrir un monde vivant, riche et une histoire principale bien fournie. The Elder Scrolls Online s’inscrit donc parfaitement dans la lignée de ses prédécesseurs solo et n’a rien à leur envier. »

Gamalive – « De la même manière, bien d’autres choses restent à découvrir : après plus d’une vingtaine d’heures passées dans le jeu, l’impression de n’avoir qu’entraperçu ses possibilités est bien réelle. »

PCWorld.fr – « Mais puisque nous n’avons pas pu être pertinents sur le fond, nous nous sommes concentrés sur la forme. Nous avons ainsi pu réaliser quelques benchmarks, et tester l’étendue des possibilités graphiques du jeu. »

Game-Guide – « On a enfin le droit de vous parler de tout ce qu’on a pu voir dans la bêta d’ESO. »

Millenium – « Les premiers tests nous ont montré un jeu terminé dans son ensemble, jouable, beau et agréable laissant la part belle à l’exploration et l’immersion. Celle-ci est particulièrement bien réussie, notamment grâce à sa scénarisation et sa musique. »

WaR LegenD – « Un jeu old school qui offre un contenu extrêmement intéressant que ce soit pour un joueur occasionnel comme pour un joueur hardcore. Le principe d’un jeu réussi est d’être fun dès le début du jeu, Bethesda nous a montré tout son savoir-faire en la matière et reprend l’adage du : simple à jouer, difficile à maîtriser. »

Wiwiland – Plongez dans la bêta d’ESO, un voyage roleplay proposé par Talia Ochemaure, Elenwel et Nehluxhes.

Vidéos

JeuxVideo.com – Gaming live – Premières impressions en PvE

Game One – JT du 07/02/14 (02:25 – 05:30)

FantaBobGames – Bêta Lennon : The Elder Scrolls Online ESO

JeuxOnLine – Premiers pas sur The Elder Scrolls Online

ElderScrollsOnline – France – In game footage – Elder Scrolls Online

BeGamer.be – The Elder Scrolls Online : Bêta-Test  (PvE + Exploration)

Aherys – The Elder Scrolls Online – Vidéo-Test d’Aherys : Impressions Beta

Pour la Saint Valentin, gardez la tête sur les épaules

En ce jour de Saint-Valentin, où le rouge est plus que jamais de rigueur, laissez-nous vous présenter Laura. Belle à mourir, n’est-ce pas ? Prenez tout de même garde à ce qu’elle ne vous fasse pas perdre la tête, littéralement…

Vous avez reçu un “Avant, j’étais une aventurière solitaire… et puis j’ai pris une flèche en plein coeur” de votre petite amie fan de Skyrim ? Ou peut-être un “Clignement” (d’œil) tout droit sorti de Dishonored ? Envoyez-nous les trouvailles de vos valentin(e)s à bethblog@bethsoft.com.

Comme annoncé un peu plus tôt dans la journée, The Evil Within sera disponible dans les bacs le 26 août 2014 en Amérique du Nord et le 29 août en Europe.

Joyeuse Saint-Valentin à toutes et à tous !

The Evil Within : le démon arrive au mois d’août !

Nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie du nouveau survival-horror développé par Tango Gameworks (sous la direction de Shinji Mikami, créateur de Resident Evil) : The Evil Within. Le jeu sera disponible le 26 août en Amérique du Nord, puis trois jours plus tard en Europe (le 29 août).

Afin de célébrer cet événement, voici donc dévoilée pour la première fois la boîte du jeu pour PS4, Xbox One, PC, PS3 et Xbox 360.

Nous avons encore beaucoup de choses à vous dévoiler sur The Evil Within. Discutez du jeu sur nos forums et découvrez toutes les nouvelles et mises à jour sur nos pages Facebook, Tumblr, Instagram ainsi que sur nos comptes Twitter.

ESO : Comment créer un prince Daedra (ou du moins, sa statue)

Il faut plus que d’excellentes compétences d’artisan pour fabriquer une statue parfaite à l’effigie d’un prince Daedra.

Venez découvrir les coulisses de la fabrication de la statue de Molag Bal, qui fait partie de l’Imperial Edition de The Elder Scrolls Online. Voici un extrait de ce qu’il faut faire pour concevoir un prince Daedra :

Tout d’abord, il a fallu déterminer l’apparence que nous souhaitions donner à ce grand conspirateur dans le jeu lui-même. Nos artistes ont exploré de multiples pistes, comprenant des formes différentes, à travers une série d’ébauches rapides. Pour les guider dans ce travail, ils se sont servis de références issues des précédents jeux de la série The Elder Scrolls ; notamment Skyrim, lorsque Molag Bal porte sa masse. Nous avons décidé de le représenter sous l’apparence d’un dieu immense, bestial et sinistre, ce qui correspond bien au prince Daedra de la domination et de l’asservissement.

Pour lire l’article complet et en savoir plus sur l’aventure ESO : www.elderscrollsonline.com

“Posez-nous vos questions” : pot-pourri 12 d’ESO

Le dernier pot-pourri d’ESO répond à une pléiade de nouvelles questions sur le jeu — incluant de nombreuses questions découlant de notre annonce de l’Imperial Edition. Voici un échantillon :

Ceux qui commanderont l’Imperial Edition bénéficieront-ils d’un avantage significatif sur les gens qui auront l’édition normale ? 

Non. L’Imperial Edition vous permet d’incarner un Impérial apatride ayant tourné le dos aux adorateurs de Daedra et d’accéder à une ligne de compétences unique, dont l’impact sur le jeu est équivalent aux autres lignes de compétence raciales. En tant qu’Impérial, vous aurez aussi une monture et la capacité automatique de façonner des objets de style impérial. Notez que toutes les races non-impériales pourront apprendre ce même style d’artisanat en trouvant le livre correspondant. Les Impériaux ne commencent pas le jeu à un endroit spécial ou séparé, mais dans le lieu de départ de l’alliance qu’ils auront choisi, conformément à leur statut apatride. Le fait d’être impérial n’offre aucun avantage dans le jeu, mais vous donne une occasion de vous distinguer visuellement dans les terres de Tamriel.

Les avantages en jeu présents dans cette édition ont été conçus pour ne pas déséquilibrer le jeu en défaveur de ceux qui auront acheté l’édition standard. C’est un contenu “plaisir”, pour nos plus grands fans qui veulent une édition différente des collectors que l’on trouve généralement sur le marché. La seule alternative aurait été une édition collector qui n’offre aucun objet en jeu. Cette idée ne nous convenait pas, car nous voulions proposer quelque chose de concret aux joueurs les plus assidus et en attente de contenus dématérialisés.

Vous pouvez en apprendre davantage sur l’Imperial Edition et son contenu à l’adresse www.elderscrollsonline.com.