Wolfenstein: The New Order — Panzerhund Edition

Que seraient les tranchées de Wolfenstein sans quelques souvenirs pour vous rappeler vos faits d’armes ?

Voici donc la Panzerhund Edition de Wolfenstein®: The New Order™. Limitée à seulement 5 000 exemplaires, cette édition est fournie dans une petite malle d’époque (mesurant environ 50 cm x 27 cm x 22 cm). Chacune de ces malles porte une plaque gravée d’un numéro individuel, placée au-dessus de la fermeture.

À l’intérieur, vous trouverez les objets suivants :

  • Une statue de Panzerhund de 20 cm, posée sur sa base et peinte à la main
  • Un dossier top secret contenant des documents de guerre (cartes, dossiers, lettres, documents secrets, plans, ainsi qu’une radiographie)
  • Un jeu de 14 cartes postales “d’époque”, en couleur, issues des années 60 revues et corrigées par Wolfenstein ; le tout relié dans un livret
  • Trois écussons brodés ainsi que la réplique d’un dog tag (plaque d’identité militaire)
  • Une boîte en métal exclusive où ranger votre copie du jeu. **Jeu lui-même vendu séparément. Précommandez-le dès maintenant auprès de votre revendeur de jeux vidéo favori ; vous obtiendez alors également un accès à la bêta de DOOM.

Cette superbe collection d’objets issus du jeu vous permettra de prolonger l’expérience Wolfenstein. Elle est diponible dès à présent en précommande, pour 100 $, sur le site store.bethsoft.com Livraison garantie pour le 20 mai prochain !

Wolfenstein | Sortie annoncée en EU

Nord, en Europe et en Australie le mardi 20 mai 2014 sur Xbox One, PlayStation 4, Xbox 360, PlayStation 3 et PC !

Toujours en cours de développement chez MachineGames, Wolfenstein: The New Order, le FPS d’action et d’aventure, relance la franchise légendaire chez les amateurs du genre. Les années 1960… le régime nazi s’est servi d’une mystérieuse technologie de pointe pour gagner la Seconde Guerre Mondiale. Il dirige à présent la planète d’une main de fer. Wolfenstein: The New Order vous envoie à travers l’Europe, avec la lourde tâche de faire tomber l’oppresseur.

En bonus, ceux qui précommanderont le jeu seront invités à accéder à la version bêta DOOM avec leur exemplaire de Wolfenstein: The New Order. Pour plus d’informations sur la bêta DOOM bonus et sur les conditions et restrictions applicables, rendez-vous sur www.wolfenstein.com/doom.

Pour en savoir plus sur le jeu, allez sur www.wolfenstein.com.

Les 20 ans de The Elder Scrolls

Rares sont les produits de divertissement qui peuvent s’enorgueillir d’avoir su durer plus de 20 ans. C’est donc un immense honneur d’être à l’origine de l’un d’entre eux. D’ailleurs, c’est lorsque je repense aux 20 dernières années que j’ai passé chez Bethesda que je mesure à quel point nous avons été chanceux. Chanceux de conserver notre esprit de groupe tout en nous agrandissant, et en intégrant de nouvelles personnes, chacune avec leurs talents. Chanceux de pouvoir continuer à faire les jeux qui nous plaisent, tout en prospérant.

Une des forces de la série The Elder Scrolls, qui s’est vérifiée au fil des années, c’est qu’à chaque épisode nous avons toujours tout remis à plat ; plutôt que de simplement chercher à créer une version améliorée de l’épisode précédent. Ainsi, notre volonté a toujours été que chacun des jeux ait son propre ton et sa propre identité. Les temps changent, certes, et la technologie a évolué au fil des années. Nous aussi d’ailleurs, tout comme vous. Mais notre objectif, lui, est toujours resté le même : créer des jeux capables de vous immerger dans un autre univers. Des jeux qui vous fassent entrevoir une infinité de possibilités. Bâtir des mondes que vous puissiez vous approprier.

Tout ceci ne se serait jamais fait sans vous, nos fans. Vous avez toujours répondu présents, et vous n’avez cessé de nous témoigner votre incroyable soutien. Vos critiques tout comme vos remerciements nous ont aidés à nous améliorer. A force de lui avoir consacré, des années durant, tant d’heures, cette série fait désormais partie intégrante de notre vie. Tout comme elle doit faire partie intégrante de la vie de bon nombre d’entre vous.

Nombreux sont les souvenirs marquants que vous et nous associons à The Elder Scrolls. Néanmoins, il y a une anecdote qui me revient souvent en mémoire. Alors que nous étions déjà en train de travailler sur Skyrim mais que le jeu n’avait pas encore été annoncé, nous avons reçu la visite d’un adolescent par le biais de la fondation Make-A-Wish. D’autres enfants avaient fait le souhait de passer un peu de temps en compagnie du président Obama, ou encore de rencontrer Spider-Man ; et ce jour-là, au même moment, dans notre région, à quelques kilomètres seulement, ils réalisaient ces rêves grâce à cette même fondation. Mais pour notre incroyable visiteur, le rêve le plus fou, c’était… de voir le prochain The Elder Scrolls. Tout simplement. Il fut la toute première personne à jouer à Skyrim, en dehors de l’équipe de développement.

C’est ce genre d’anecdote qui me fait dire qu’il faut accorder du crédit à The Elder Scrolls – et plus largement à toutes les expériences qui se revendiquent de la même philosophie. Bien sûr que cela reste avant tout un jeu, et du divertissement. Néanmoins, la manière dont nous disposons de notre temps libre n’est pas sans importance. Car un bon divertissement est capable de recréer en nous la sensation de découverte et d’émerveillement, ou encore le sentiment de fierté d’avoir accompli quelque chose. Que vous ayez passé tant de temps dans ces univers, avec nous ; que vous nous ayez soutenus à travers chaque jeu – cela signifie énormément pour nous.

The Elder Scrolls s’apprête désormais à franchir une nouvelle étape : celle du jeu en ligne. Zenimax Online regorge de types passionnés qui ont mis la même dévotion à créer leur jeu que celle qui nous anime lorsque nous créons les nôtres. Ce titre aussi, comme les autres The Elder Scrolls, aura une identité bien à lui. Nous espérons que vous serez là pour les accompagner, via vos témoignages de soutien ou vos suggestions, comme vous l’avez été pour nous.

Que nous réservent les 20 prochaines années pour The Elder Scrolls ? Seul l’avenir nous le dira. Mais quoi qu’il advienne, il y a une chose que je sais avec certitude : cela se fera toujours grâce à vous et avec vous. Et nous avons hâte d’en voir le résultat.

D’ici là, portez-vous bien,

Todd Howard
Game Director
Bethesda Game Studios

Bethesda Underground : Portraits de développeurs – Tommy Tordsson Björk de MachineGames

En complément de la nouvelle vidéo de gameplay de Wolfenstein, l’équipe de Bethesda Underground est heureuse de vous présenter le tout dernier épisode de ses “Portraits de développeurs”. Cette fois-ci, nous nous attardons sur l’une des têtes pensantes de MachineGames, qui a d’ailleurs directement contribué à la séquence du train : le concepteur narratif Tommy Tordsson Björk.

Regardez la vidéo ci-dessus et dites-nous ce que vous en pensez.

À la découverte de Wolfenstein : The New Order – Dans le train pour Berlin

Notre chaîne YouTube officielle vient de s’enrichir d’une nouvelle vidéo, présentant une des scènes clefs de Wolfenstein : The New Order dans son intégralité. Remarquée par la presse pour la narration unique qu’elle propose, cette séquence d’ouverture d’un des chapitres du jeu met en scène B.J. Blazkowicz aux prises avec Frau Engel, l’un des antagonistes les plus retors de Wolfenstein.

La date de sortie de Wolfenstein approche à grands pas (le 20 mai pour l’Amérique du nord et le 23 mai pour l’Europe) : restez à l’affût de nouvelles séquences de jeu.

Amusez-vous bien !

ESO : CE QUI NOUS ATTEND

Dans moins d’un mois, The Elder Scrolls Online sortira sur PC et sur Mac. Si par certains aspects, le lancement du 4 avril marque un aboutissement, pour nous il s’agit avant tout du début d’une longue aventure. Aussi, j’ai souhaité prendre un instant pour vous expliquer ce sur quoi nous avons travaillé depuis ma dernière intervention et vous dévoiler – un peu – ce que nous préparons pour la sortie et l’après-lancement.

Si vous lisez ces lignes, vous faites sans doute partie des 5 millions de joueurs qui se sont inscrits pour la bêta d’ESO ; et vous avez même certainement déjà participé à l’une de nos bêtas publiques et autres stress tests. La taille de la communauté d’ESO nous donne le vertige, d’autant qu’elle continue de se développer. C’est  cet engouement mondial pour ESO qui nous a poussés à organiser ces  tests, lesquels avaient avant tout pour but de préparer au mieux nos serveurs à l’afflux massif de joueurs au moment de la sortie. Les stress tests nous ont ainsi permis de simuler les conditions de lancement et d’identifier un certain nombre de bugs, de même que divers autres problèmes. En parallèle de ces tests d’envergure, nous avons convié de nombreux joueurs à prendre part à une bêta de plus longue durée. Celle-ci nous a permis d’affiner l’équilibrage, la progression, les quêtes, le JcJ, et les contenus haut-niveau destinés aux personnages de niveau 50. Nous savons à quel point la chasse au bug a pu être frustrante pour vous, joueurs ; mais grâce à vos rapports détaillés, nous avons pu identifier et régler un grand nombre de problèmes, afin de vous offrir l’expérience de jeu la plus fluide possible au lancement. Je tenais donc à remercier personnellement tous ceux qui ont participé à ces différents tests : votre aide a été inestimable. Tous ces changements, et bien d’autres, seront visibles ce weekend, lors de notre dernière grande bêta publique. Nous espérons donc vous retrouver encore plus nombreux en Tamriel.

Continue reading full article ›

“Posez-nous vos questions” : l’artisanat d’ESO

L’équipe d’ESO répond à vos questions et se concentre sur l’artisanat. Voilà un exemple de ce que vous trouverez dans l’article de cette semaine “Posez-nous vos questions : l’artisanat“.

Entre l’équipement fabriqué par les artisans et celui récupéré en donjon et en JcJ, lequel sera le meilleur ? J’espère que l’artisanat ne sert pas seulement à s’occuper pendant qu’on s’ennuie, mais qu’il contribuera à la santé économique du jeu.

Un équipement fabriqué par un artisan est presque toujours meilleur que le matériel de niveau et de qualité équivalents que l’on trouve dans le monde. Par exemple, si vous trouvez une épée verte de niveau 22, mais qu’un ami se fabrique une épée verte de niveau 22, cette dernière fera un peu plus de dégâts. Mais vous trouverez parfois des objets portant des enchantements ou bonus d’ensemble uniques, que les artisans ne peuvent pas reproduire. Un artisan pourra toutefois améliorer ledit équipement, et le rendre encore plus performant autour de ces propriétés uniques.