The Evil Within – Un monde effroyable

La semaine prochaine à la même heure, vous entendrez des histoires d’horreur dépassant de loin le scénario même de The Evil Within. Capable de mettre au défi les pires durs à cuire du Survival Horror, le jeu devrait monopoliser les discussions autour de la machine à café.

Vous cherchez des conseils de survie ? Regardez notre dernière vidéo, Un monde effroyable, et lisez le nouvel article de Fran Reyes, revenue vous filer un coup de main avant que le mal ne s’invite dans votre salon. Cette fois, elle vous parlera de l’importance d’étudier l’environnement, de savoir choisir entre combattre ou fuir pour sauver sa peau et de l’utilisation des pièges à votre avantage.

Si vous avez manqué les épisodes précédents, lisez les deux premiers posts de Fran, Toutes les balles comptent et Survivre à tout prix. Vous nous remercierez plus tard.

Prévoir l’imprévisible dans The Evil Within

Il y a un moment au tout début de The Evil Within où Sebastian Castellanos, inspecteur de police de Krimson City, se rend compte que la tuerie sur laquelle il travaille cache quelque chose de bien plus terrible. Quand les fondations de l’hôpital psychiatrique où il mène l’enquête se mettent à trembler violemment, il se précipite vers la sortie pour s’échapper et découvre alors une vision d’enfer : le sol s’est effondré, laissant place à des gouffres sans fond qui avalent des gratte-ciels entiers.

Est-ce la réalité ou un cauchemar tordu ? Vous passerez le reste de votre aventure à chercher la réponse, tout en plongeant de plus en plus profondément au cœur du mystère central du jeu et en luttant constamment pour survivre dans un environnement dangereux en perpétuelle évolution. Chaque fois que vous pensez savoir où vous êtes et où vous allez, le monde change et vous met brusquement en péril dans une arène ou face à de nouveaux adversaires redoutables… voire les deux. À vrai dire, le jeu semble prendre un malin plaisir à vous surprendre.

Assaillants à distance

Un excellent exemple de la manière dont The Evil Within vous force à rester vigilant survient à mi-chemin de la campagne. Après avoir traversé à toute allure des couloirs sombres et des pièces exigües pour échapper à un boss particulièrement diabolique, vous finissez par arriver dans des ruines ensoleillées. Des ponts de fortune et des marches en pierre mènent à des portes verrouillées et à des affleurements sur lesquels sont postés des Hantés (le nom de nombreux ennemis qui rôdent dans le jeu).

FranSniper

Viser les ennemis éloignés avec le fusil de précision nécessite temps et patience, deux choses que vous n’avez pas forcément quand vous êtes assailli, mais chaque touche est incroyablement efficace.
Les affrontements se succèdent tandis que vous vous frayez un chemin à travers les pièces et sur les toits, jusqu’à ce que vous atteigniez une impasse particulièrement redoutable : au loin, des tireurs d’élite apparaissent. S’ils vous voient à découvert, une pluie de carreaux mortels s’abattra sur vous. Heureusement, c’est aussi à cet endroit que vous obtiendrez votre propre fusil de précision. Mais il n’est pas facile de trouver le moment propice pour abattre ces deux ennemis avec votre nouvelle arme, puisque vous devrez toujours être à couvert pour éviter leurs rafales de flèches. Ce mélange de furtivité et d’action est une constante dans The Evil Within. Le jeu regorgeant de situations où la patience et la méthode sont davantage récompensées que les tactiques directes, vous ne ferez pas long feu sans varier votre approche du combat.

D’ailleurs, la précipitation est rarement payante dans un jeu rempli de surprises et de rebondissements. Si vous gaspillez trop de munitions ou d’objets pendant un combat, vous pourriez vous retrouver vulnérable aux autres dangers qui vous guettent. Et en guise d’avertissement pour les non-initiés : dans cet exemple particulier avec les tireurs, vous avez intérêt à vous assurer que chaque tir touche sa cible pour éviter de gaspiller des cartouches de fusil à pompe ou des carreaux d’arbalète. Vous en aurez rapidement besoin.

Fuir ou combattre, telle est la question

Il faut tout de même noter que les combats ne peuvent pas tous être gagnés : personne ne vous traitera de lâche si vous prenez la fuite pour éviter un conflit. Dans certaines zones, vous pouvez vous cacher sous un lit ou dans un placard pour reprendre votre souffle et évaluer la situation. Si vous êtes à court de munitions ou de seringues de soin, il pourrait être judicieux de vous réfugier dans une armoire pour échapper à vos poursuivants, dont la menace est indiquée par la jauge de détection du jeu. (Remarque : Cette jauge est activée automatiquement en mode de difficulté Détente, mais elle doit être activée manuellement en mode Survie).

FranSneakV3 Il n’est pas recommandé de foncer tête baissée en tirant à tout va. Prenez toujours le temps d’examiner les lieux en restant dans l’ombre pour évaluer la situation.

Quand un Hanté rôde dans les parages, une icône d’œil s’affiche à l’écran. Cet œil surveille les environs tant que vous restez inaperçu et s’ouvre en grand dès qu’un ennemi vous a repéré. À ce moment, vous devez prendre une décision : vaut-il mieux fuir ou combattre ? Il est parfois utile de trouver une cachette ou de s’éloigner suffisamment de l’adversaire pour revenir ensuite discrètement. Difficile de garder son sang-froid quand on n’a plus que quelques balles dans son inventaire… Mais en restant calme, vous pourrez vous approcher de nouveau d’un ennemi qui n’est plus conscient de votre présence pour réaliser une attaque furtive qui n’utilise aucune munition.

Dans certains cas, la fuite est la seule solution pour survivre. Rien de tel que d’être pourchassé par un monstre rapide dans de sombres couloirs sinueux ou des espaces exigus pour avoir des sueurs froides, mais certains des boss de The Evil Within ne peuvent pas être vaincus par des méthodes conventionnelles (voire pas du tout). Dans ces situations, votre doigt et la touche de course seront inséparables. Votre vitesse et la distance que vous pouvez parcourir en courant sont déterminées par votre endurance, un attribut qui peut être amélioré à l’aide du gel vert récupéré au fil de votre aventure.

FranMazeTrapNe paniquez pas. En gardant votre sang-froid, vous aurez plus de facilité à parcourir ce labyrinthe cauchemardesque rempli de pièges et à éviter de sauter sur une mine dissimulée.

Mais attention : il n’est pas forcément judicieux de foncer tête baissée pour échapper à un ennemi apparemment invulnérable sans faire attention à votre environnement. Certaines poursuites sont plus simples que d’autres, mais elles ne se ressemblent pas forcément. Dans une zone, il pourrait vous suffire de courir comme un dératé pour fuir l’ennemi, en esquivant simplement quelques obstacles. Dans d’autres, comme contre le redoutable Gardien armé de son maillet, vous devrez non seulement éviter ses attaques, mais aussi vous méfier des pièges qu’il pose sur son passage. Si vous marchez sur l’une de ses mines, vous subirez des dégâts et vous devrez vous libérer manuellement des barbelés qui vous enserrent la jambe (en remuant l’un des sticks analogiques) pendant que le Gardien se rapproche de vous… Une situation qui ne manque pas de piquant. De bons réflexes et une visée stable seront nécessaires pour désamorcer rapidement ou simplement détruire ces mines. Vos nerfs vous en remercieront.

Un monde de pièges

Le combat est une constante au fil de la campagne, mais ce n’est pas la seule difficulté que vous devrez surmonter. Les menaces ne se résument pas toujours à des vagues de Hantés ; certains obstacles sont beaucoup plus sournois. Si l’affrontement contre le Gardien vous force à rester vigilant avec l’ajout de pièges, d’autres combats vous obligeront à parcourir des zones remplies de ces obstacles mortels en un temps limité.FranKeeperTrapsLe Gardien réapparaît et pose des mines au sol à chaque fois que vous le rencontrez. Prenez le dessus en restant à l’écart de ses pièges.

Dans une zone particulièrement ardue, vous êtes pourchassé par un ennemi informe capable d’apparaître à volonté, traversant sans mal les clôtures et les portes d’un labyrinthe dont vous ne pourrez pas sortir avant d’avoir trouvé un passage dégagé. Comme si le stress de la poursuite ne suffisait pas, vous risquez aussi une mort immédiate à cause des pièges explosifs fixés aux murs, des impasses et d’autres obstacles mortels qui parsèment votre route. Comme vous devez redoubler d’habileté et de rapidité pour échapper à votre poursuivant, vous n’aurez pas toujours le temps d’esquiver ou de désamorcer les pièges dissimulés : il vous faudra parfois décider quelles menaces neutraliser en priorité et ce dans le feu du combat. C’est une épreuve stressante qui parvient à se différencier des nombreux combats déjà surmontés, mais elle n’en est pas moins terrifiante.

Malgré tout, les pièges ne sont pas toujours vos ennemis. Aussi dangereux qu’ils puissent être dans certaines situations, vous pouvez aussi les utiliser à votre avantage. Évidemment, vous obtiendrez en les désamorçant des pièces détachées indispensables à votre arbalète Agonie. La possibilité de récupérer des pièces et de fabriquer des carreaux en plein combat (tout en esquivant les attaques) signifie que vous aurez toujours des projectiles à votre disposition si jamais vous vous retrouvez à court de balles. Mais dans certaines phases plus furtives, il peut être incroyablement satisfaisant d’attirer un Hanté sanguinaire dans un piège à loup. Encore mieux, en leurrant une bande de brutes épaisses dans un couloir que vous aurez au préalable rempli de pièges à acide, vous pourrez éliminer plusieurs ennemis d’un coup sans sacrifier la moindre balle.

TrapDisarmV2Les bruits forts comme les explosions et les coups de feu attireront les Hantés. Le désamorçage des pièges est silencieux et vous rapportera des pièces détachées qui vous permettront de fabriquer des carreaux pour l’arbalète Agonie.

Cherchez toujours dans l’environnement et votre inventaire les meilleurs moyens d’aborder un combat. Si quelque chose semble impossible au premier abord, vous devrez sans doute utiliser les ressources à votre disposition de manière plus ingénieuse.

Il faut tout de même avouer qu’aucun des quinze chapitres de The Evil Within ne vous ménagera. Mais si vous survivez, vous serez récompensé par une “Nouvelle partie+” proposant des armes supplémentaires et d’autres nouveautés, comme la possibilité de relever le défi de deux nouveaux modes de difficulté supérieure : Cauchemar et Akumu. Ce dernier, qui signifie également “cauchemar” en japonais, est réputé dans les studios de Bethesda et Tango pour être quasiment impossible à terminer. Quelle âme courageuse surpassera toutes les autres en réussissant cet exploit ?

Avec ses réalités changeantes tourmentant constamment vos nerfs ébranlés, auxquelles s’ajoute la terreur constante de ne pas savoir ce qui vous attend dans l’obscurité, mieux vaut vous préparer à toute éventualité.

“Dans les coulisses de Bethesda”, la suite, toujours avec The Evil Within.

Notre série sur les coulisses de The Evil Within continue cette semaine avec trois nouvelles vidéos. Adam Sessler s’entretient de nouveau avec le créateur du jeu Shinji Mikami, ainsi que d’autres membres de Tango Gameworks, pour vous donner un aperçu plus détaillé du jeu et de ses développeurs.

Dans “Inspirations : les origines du Mal” (vidéo ci-dessus, des sous-titres en français sont disponibles), Mikami-san nous raconte comment son amour pour les vieux films d’horreur et de science-fiction a contribué au jeu et comment le studio entend perpétuer le développement du Survival Horror. Vous en apprendrez peut-être un peu plus sur l’histoire et le folklore japonais, mais aussi sur ce qui terrifie le célèbre réalisateur.

Dans “Conception audio : entendre le Mal”, Adam Sessler passe un peu de temps avec deux membres de l’équipe audio, Shuichi Kobori et Ippei Shiraki, pour mieux comprendre le rôle de la musique et des sons dans l’immersion du joueur.


Et du son à l’image, découvrez le sixième volet “Conception visuelle : l’esthétique du Mal”. Rejoignez Adam Sessler et le directeur artistique Naoki Katakai autour des inspirations, des environnements et bien sûr des ennemis de The Evil Within.


D’autres infos exclusives sur The Evil Within se succèderont tout au long du mois d’octobre. Ne manquez surtout pas les futures vidéos, articles et interventions de Shinji Mikami !

Et si vous avez raté les premières vidéos “Dans les coulisses de Bethesda”, retrouvez-les ici ou sur notre liste de lecture YouTube.

La configuration du mal

tew_pc_frontcover_noratingJuste après l’annonce du départ pour la duplication de The Evil Within, nous avons apporté la touche finale à la configuration recommandée sur PC. Ces spécifications “recommandées” assurent que votre expérience de jeu se déroule comme l’a voulue l’équipe de développement.

Remarque : nous n’avons pas établi de configuration minimale requise. Si la capacité de votre ordinateur est inférieure à cette configuration (prévoyez 4 Go de mémoire vidéo), nous ne pourrons pas garantir une performance optimale.

Configuration système recommandée sur PC

Windows 7/Windows 8 64-bit
i7 4 cœurs ou plus
4 Go de RAM
50 Go d’espace libre sur le disque dur*
GeForce GTX 670 ou équivalent avec 4Go de VRAM
Connexion Internet haut débit
Compte et activation Steam
*Les 50 Go d’espace libre sont requis pour l’installation. Une fois l’installation terminée, le jeu occupera environ 41 Go d’espace sur le disque.

En parlant d’espace (et à votre demande), voici la taille des installations pour les versions consoles du jeu.

Xbox One — 40 Go d’espace libre sur le disque dur
PlayStation 4 — 40 Go d’espace libre sur le disque dur
PlayStation 3 — 7 Go d’espace libre sur le disque dur
Xbox 360 — 7 Go
Remarque : The Evil Within impose une installation obligatoire sur le disque dur de la Xbox 360 ou une clé USB 2.0 (ou plus).

Enfin Gold !

Sortir un jeu sur cinq plateformes (PC, Xbox One, Xbox 360, PS3 et PS4) et plusieurs continents n’est pas une tâche facile, mais nous sommes heureux d’annoncer que The Evil Within part officiellement pour la duplication !

Félicitations à toute l’équipe de Tango Gameworks et à toutes les personnes impliquées dans le processus de création du jeu : votre travail acharné a contribué à la création d’un Survival Horror dont on parlera longtemps.

Si vous viviez dans une grotte jusqu’à aujourd’hui, The Evil Within sort le mardi 14 octobre.

Dans les coulisses de Bethesda : The Evil Within

Comment le créateur du Survival Horror définit-il ce genre ? Quels films ont eu le plus d’influence chez Tango Gameworks ? De quoi ont peur Shinji Mikami et son équipe ?

Ces questions, et bien d’autres encore, trouvent leur réponse dans une nouvelle série de vidéos sur les coulisses des studios Bethesda. Lors de sa récente visite chez Tango Gameworks à Tokyo, le réalisateur Shinji Mikami, ainsi que d’autres membres de son équipe, se sont confiés à Adam Sessler sur The Evil Within et la culture de leur studio. Attendez de voir Mikami-san éclater de rire !

Pour démarrer cette série, trois vidéos vous sont proposées aujourd’hui. Dans la première (ci-dessus), Sessler présente la série et vous prépare à ce que vous découvrirez d’ici le mois prochain.

Vous pénétrerez ensuite “Dans l’esprit de Shinji Mikami” : remontez aux origines de The Evil Within et découvrez le cheminement de Shinji Mikami pour la création de son dernier Survival Horror. Apprenez-en davantage sur son approche du game design et comment il travaille avec son équipe de Tango Gameworks pour faire surgir des idées.

Pour plus de détails sur le gameplay, la vidéo suivante “Le Survival : tout un art” met en scène Mikami-san et le producteur Masato Kimura. Découvrez leur définition du Survival Horror et des mécaniques de jeu à travers les pièges, ennemis et autres choses terrorisantes qui vous attendent dans The Evil Within.

La semaine prochaine et tout au long du mois d’octobre, ne manquez pas les autres vidéos explorant la conception du jeu, des monstres, sans oublier du Mikami à gogo.

Nouvelle bande-annonce de gameplay pour le Tokyo Game Show !

La ville natale de Tango Gameworks, l’équipe de Shinji Mikami, accueillant cette semaine le Tokyo Game Show (du 18 au 21 septembre), une nouvelle bande-annonce de gameplay s’imposait pour The Evil Within. Dans notre nouvelle vidéo, le narrateur n’est autre que Ruvik, l’ennemi principal de Sebastian, par le biais duquel vous pourrez donc entrevoir la folie dans laquelle baigne tout l’univers du jeu.

Et si vous souhaitez vraiment vous immerger dans l’ambiance du TGS, regardez donc la bande-annonce de la version japonaise du jeu (Psychobreak), que vous trouverez ici ! Consultez nos pages Twitter et Facebook pour retrouver les infos et images du TGS.

Il reste à peine un mois avant le 14 octobre ; et nous vous réservons encore nombre d’actualités terrifiantes dans les jours et les semaines à venir. D’ici là, pour précommander le jeu, rendez-vous sur www.theevilwithin.com.

Bethesda Underground présente : The Evil Within – L’Américain

Pour vous faire patienter avant la sortie imminente de “The Evil Within”, découvrez nos portraits des développeurs de Tango Gameworks, les créateurs du survival/horror qui signe le retour de Shinji Mikami.

Faites la connaissance de John Johanas, alias l’Américain, level designer chez Tango Gameworks.

Pour plus de vidéos signées Bethesda Underground, retrouvez notre playlist maison ici .

Terrorisés par “The Evil Within”

Les testeurs nous en apprennent énormément sur nos jeux, ce qui nous permet de les perfectionner. Mais dans le cas de The Evil Within, les tests se sont révélés particulièrement divertissants… Découvrez les réactions de joueurs essayant le jeu pour la première fois dans notre nouvelle bande-annonce.

The Evil Within va pouvoir terrifier les joueurs du monde entier en pleine période d’Halloween, avec une sortie prévue le 21 octobre en Amérique du Nord, le 23 octobre en Australie et le 24 octobre en Europe. En précommandant le jeu, vous recevrez en bonus le pack Fighting Chance, incluant les éléments suivants :

  • Trousse de soins – Un bonus vital qui permettra à Sebastian de survivre.
  • Gel vert – Permet d’améliorer les attributs de Sebastian.
  • Fusil à double canon et trois cartouches – Un fusil plus puissant que celui d’origine ; très utile dans les situations difficiles avec de multiples ennemis.
  • Carreau incendiaire d’Agonie – Capable de faire tomber une pluie de feu sur les ennemis proches.
  • Carreau empoisonné d’Agonie – Attire les ennemis avant de les empoisonner pour permettre à Sebastian de fuir.

Pour en savoir plus sur le jeu, consultez les sites suivants :

Gamehope.com – « Une ambiance maîtrisée, un retour aux sources du survival-horror »

Jeuxactu.com – « Que dire du travail remarquable réalisé sur l’ambiance sonore ? Chaque grincement, chaque bruit suspect fait trembler.»

L’Express – « The Evil Within signe le grand retour de Shinji Mikami aux commandes d’un survival horror vraiment digne de ce nom»

Millenium.org – « The Evil Within arrive comme la réponse du berger à la bergère, la hache à la main, la cervelle en miettes et le regard maniaque. »

Jeuxvideo.fr – « Extrêmement gore sans pour autant sombrer dans la surenchère.»

 

Pour la Saint Valentin, gardez la tête sur les épaules

En ce jour de Saint-Valentin, où le rouge est plus que jamais de rigueur, laissez-nous vous présenter Laura. Belle à mourir, n’est-ce pas ? Prenez tout de même garde à ce qu’elle ne vous fasse pas perdre la tête, littéralement…

Vous avez reçu un “Avant, j’étais une aventurière solitaire… et puis j’ai pris une flèche en plein coeur” de votre petite amie fan de Skyrim ? Ou peut-être un “Clignement” (d’œil) tout droit sorti de Dishonored ? Envoyez-nous les trouvailles de vos valentin(e)s à bethblog@bethsoft.com.

Comme annoncé un peu plus tôt dans la journée, The Evil Within sera disponible dans les bacs le 26 août 2014 en Amérique du Nord et le 29 août en Europe.

Joyeuse Saint-Valentin à toutes et à tous !

The Evil Within : le démon arrive au mois d’août !

Nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie du nouveau survival-horror développé par Tango Gameworks (sous la direction de Shinji Mikami, créateur de Resident Evil) : The Evil Within. Le jeu sera disponible le 26 août en Amérique du Nord, puis trois jours plus tard en Europe (le 29 août).

Afin de célébrer cet événement, voici donc dévoilée pour la première fois la boîte du jeu pour PS4, Xbox One, PC, PS3 et Xbox 360.

Nous avons encore beaucoup de choses à vous dévoiler sur The Evil Within. Discutez du jeu sur nos forums et découvrez toutes les nouvelles et mises à jour sur nos pages Facebook, Tumblr, Instagram ainsi que sur nos comptes Twitter.