Nouvelles avant-premières de The Elder Scrolls Online

La semaine dernière, des sites et magazines spécialisés venus des quatre coins de la planète ont eu l’occasion de visiter ZeniMax Online Studios ; avec à la clef des informations additionnelles sur le jeu et, surtout, une démo jouable. Ne ratez pas leurs articles déjà parus !

Rupan, de Jeuxvideo.com, propose ainsi un résumé concis de ce que les fans des précédents Elder Scrolls comme les afficionados des MMORPG peuvent chacun espérer d’ESO. Constatant « le contenu gargantuesque », « le PvP à grande échelle et d’autres fonctionnalités très riches comme le crafting » ainsi que la présence d’une « vraie patte artistique et d’une ambiance très proche de la branche classique de la série », il estime que « si tout cela fonctionne The Elder Scrolls Online sera certainement l’une des belles réussites de l’année ».

De son côté, le portail Millenium, spécialiste des jeux en ligne, s’attache à décrire plus en détails les mécaniques de combat, de PvP et d’AvA, d’artisanat etc. Ils bénéficient aussi d’une interview exclusive de Brian Wheeler, responsable conception JcJ sur le jeu. Et concluent qu’ESO parvient à concilier « un monde ouvert au multijoueur » avec tous les grands classiques du gameplay des Elder Scrolls en solo : « des barres de Magicka à la Stamina, les principes de combat et même la vue à la première personne pour tous les inconditionnels ».

Quant à JeuxOnline, ils ont eu l’occasion d’interviewer Matt Firor lui-même, réalisateur d’ESO. Ils soulignent que « cela fait des années que les joueurs espèrent l’arrivée d’un véritable jeu RvR » comme l’ambitionne l’équipe de Zenimax Online Studios ; et apprécient que les développeurs « déclarent vouloir offrir aux joueurs différents types de jeu ».

Pour les anglophones, n’hésitez pas également à jeter un œil à la presse anglo-saxonne, où vous trouverez d’autres informations.

Voici une petite sélection de liens pour vous aider :

MMORPG.com et son interview de Paul Sage, directeur créatif, au sujet de la progression, de l’artisanat etc. : “For now, Elder Scrolls gives players a great class with the Sorcerer and does not pin you down as a robe-wearing, staff wielding, grey bearded fellow in a pointy hat!”

Destructoid revient sur l’introduction d’une vue à la première personne entièrement jouable, comparable à celle des précédents Elder Scrolls : “As the developers at Zenimax were showing off the game, you could tell that they really cared about the history of the Elder Scrolls franchise. It was clear after playing it for an extended period of time that there will be lots of lore here to uncover; perhaps more than any other Elder Scrolls game before it.”

Susan Arendt, de The Escapist, raconte comment elle s’est faite happer par le jeu grâce à la liberté et à la multitude de distractions qu’il offre au joueur, sans jamais le contraindre : “But I will say that those three hours felt like five minutes because I was interested and engaged at all times.”

PC Gamer propose une autre interview vidéo de Matt Firor, réalisateur du jeu, et Nick Konkle, responsable conception du gameplay : “The system is impressive precisely because it’s so expandable: it’s easy to see how new skill lines can add options to the game without imbalancing it in the way that an extended level cap or tacked-on alternate advancement system might.”

Comments are closed.